Un truc qui m'amuse beaucoup, mais alors beaucoup (je suis restée très Djeun dans ma tête), ce sont les requêtes Google que les internautes tapent pour finir par débouler dans le poolailler...
Assez régulièrement, je m'offre ce petit plaisir : de "Faut il coucher le premier soir ?" (mais oui, bien sûr) à "culotte anglaise acanthe" (ouf, l'honneur est sauf), en passant par "bourgeoise collier de perles" (ahem, comment te dire, j'ai comme l'impression que celui qui a tapé cela a du être déçu d'atterrir parmi les conseils de mère Pool toute habillée torchant ses lardons... Peut être pas autant que celui qui a vicieusement tenté "book photographe soumission fessée", héhé...), je me délecte et hurle de rire tour à tour...

Aujourd'hui, quelqu'un a tapé "femme au foyer jupe culotte écossaise". Waouh, respect à Google, standing ovation, le cocktail je-ne-travaille-pas-et-je-ne-porte-que-des-fringues-ringues-et-bourges, c'est notre dénominateur commun, notre credo, que dis je notre raison de vivre. Enfin il y a aussi le fait d'être une grande multipare assumée, mais bon, passons pour cette fois.

J'en profite donc pour rebondir l'air de rien, et vous faire l'annonce du siècle : Papillon de Nuit reprend le chemin du travail dans 2 semaines (enfin si elle le retrouve, parce qu'aux dernières nouvelles il s'était bien planqué).

Adieu cafés de dadame, gym de tarée, téléfilm de M6, adieux siestes, bières et clopes entre copines hors de tout timing, au revoir blog errance, shopping, restauration de fauteuil, bye bye la peinture sur porcelaine et la lecture du bottin mondain !!!
Dérouillage de la cervelle et salaire à la fin du mois, vacances, femme de ménage, chemises de monsieur au pressing, me voici !!

Enfin on peut la faire ainsi également (oui comme cela tout le monde sera content, on vous a déjà dit non que la tolérance était de mise dans le Poolailler ????) :

Bye bye les sorties de classe sous la flotte avec 30 morveux parce-que-vous-ne-travaillez-pas, le coup de fil  de maicresse à 9h30 parce que numéro 38 a toussé 1/2 fois, toujours parce-que-vous-ne-travaillez-pas, comptage de fric (ouais si c'était vraiment bye bye à ça, ce serait le pied, mais bon je me la raconte, laissez moi mes fantasmes à la fin !) et limite mauvaise conscience à n'acheter des trucs que pour soi ! Ciao les mercredi et les vacances sans fin, qui ont trop souvent un goût de pluie et d'ennui,  ciao scéances pâte à modeler et mythe de la femme au foyer parfaite et épanouie !

Bonjour, collègues pénibles, cancans de bureau, histoires de règles passionantes, bouffe à la cantine, rackett à la machine à café ! Ravie de vous retrouver, galères de garde d'enfants, temps qui file encore plus ite, supermarket à la pause déjeuner ! La femme qui perd des heures le matin à s'habiller, se maquiller puis se coiffer, pour recommencer en plus cause dégueuli de gosse sur la jupe, bientôt, ça sera moi !