Il y a quelques années encore, je n'avais que des filles.

C'était vraiment très bien, mais je ne m'en rendais pas compte. Crétine de cerveau de blonde dans un corps de brune, je "pensais" (façon de parler, hein, parce que je ne pense jamais au sens littéral du terme) qu'avoir un petit garçon c'était trop bien, une sorte d'apothéose.

Et puis, il est arrivé.
J'étais encore contente.

Au début, il faut dire qu'il était mignon.

DSCF0022
La preuve, il lui arrivait même de dormir (un truc de fou).

Et puis, tout a basculé le jour où j'ai compris que c'était un vrai petit garçon authentique, du genre qui ne pense qu'aux bagnoles, qui grimpe aux arbres à 18 mois, et qui donne des cheveux blancs à sa mère.

Depuis, il a trois ans. Nous sommes déjà allé le chercher à la gendarmerie (épisode honteux), il tabasse le chat à coups de pied, et se mesure aux grands de 6 ans sur la cour de récré. Il ne fait plus de sieste, s'endort le dernier des enfants, et est debout entre 6 et 7h00  le matin.

Qu'est ce que je fais ??? Je l'enverrai bien au lycée militaire, mais ils ne prennent pas de pensionnaires de toute petite section. Si quelqu'un peut me tuyauter pour l'envoyer en stage commando, merci d'avance, je lui en serai éternellement reconnaissante.

Les filles, c'est vraiment bien.