Il est mort.

Je voudrais vous en parler.

Lui rendre hommage.

*

C'était l'an dernier...

C'était mon ami...

Mon ami plus fidèle.

*

Lui et moi c'était à la vie à la mort,

Parce que c'était lui, parce que c'était moi,

On ne se quittait guère.

*

Un fil invisible nous reliait,

Un pacte secret,

Des sentiments inavoués...

*

Il a été le premier,

Il a fait de moi ce que je suis aujourd'hui,

et j'ai fait de lui le compagnon de ma vie.

*

Je ne lui cachais rien,

De chez moi il connaissait les moindres recoins,

Qu'il caressait et caressait encore

*

Mais un jour, ou peut-être, une nuit, tout s'est enrayé,

il a vidé son sac et dans un hoquet s'est arrêté.

Il m'a laissée là, seule, les bras ballants,

la mine triste, le cœur en berne.


*

Poussière, il est retourné à la poussière,

il s'en est allé, je ne sais où.

Dans quelques fosses communes peut-être.


Depuis c'est le silence.

*

*

*

Il s'appelait Hoover.
C'était mon aspirateur.



aspirateur_hoover_pas_cher